12/10/2005

C'est où la mer

Là, je pense les kilos qu'il me reste à perdre, les sous qu'il me faut encore épargner pour me faire un méga plaisir, le soleil qui me tape sur la nuque, l'envie de pleurer, mon amoureux qui est sublime et si attentionné, l'ouvrier bègue super cute qui vient d'installer le tableau blanc au mur de mon nouveau bureau...

 

Saloperie de moral.  J'ai envie de fermer la machina (en italien, machina est bon pour tout ce qui fonctionne, de l'avion au gsm), de couper mon téléphone, de rentrer chez moi et de fuir ce lamentable monde égoïste.

 

C'est où la mer ?



15:19 Écrit par Gossip Boy | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

tu te trompes de mer envisage une petite visite à maman
histoire de la voir un après-midi à l'écouter parler de tout et de rien
histoire de retrouver le giron maternel ...
à part ça, je ne pense pas que se renfermer, écouter des chansons tristes et lire des histoires traumatisantes soient le meilleur remède pour se sentir mieux
rien de mieux pour soigner une déprime que d'occuper son esprit à des tâches abrutissantes et fatiguantes simplement pour ne pas penser
mais ça c'est mon remède de bonnefemme ...

Écrit par : pommefraise | 12/10/2005

.... Ma proposition de pique-nique à la côte, la plage, une bonne bouteille et un bouquin tient toujours ;-)))

Écrit par : NowFuture | 12/10/2005

... Je vous suis pour le plan pique-nique (nique? pas certain...)!!!

Écrit par : Oli | 13/10/2005

Les commentaires sont fermés.