12/09/2005

Travail, famille, patrie

Samedi donc se déroulait à Bruxelles un rassemblement de gens biens (pas des gens bons) visant à promouvoir les valeurs traditionnelles (ndlr traditionalistes) de la famille.  En vrai, 30.000 personnes manifestaient contre la tentative de sénateurs pervers de faire passer une loi qui autoriseraient les obsédés sexuels (lire les homosexuels et les homosexuelles) à se reproduire artificiellement.

 

Au nom de la morale, des traditions et du moindre mal, les pourfendeurs du bien penser s'en sont donnés à coeur joie.  Je ne résiste pas au plaisir de deux morceaux choisis relayés sur les ondes de la reuhteuhbeuh (un homme pour le premier, une femme pour le second)

1. Il vaut mieux un père alcoolique qui frappe de temps en temps ses enfants qu'un père homosexuel

 

2. Depuis des siècles, le modèle familial est père et mère de sexes différents, il n'y a pas de raison de changer

 

Mes commentaires.

 

Il se fait que j'ai été amené à côtoyer de près des alcooliques dans ma vie.  C'est effectivement beaucoup moins grave que de côtoyer un pédé (ça m'arrive aussi).  Avec un gay, tu dois toujours rester assis ou être collé à un mur (ndlr imagerie populaire) tandis qu'avec un alcoolo tu peux te mettre à quatre pattes sans danger pour ramasser son vomi tous les soirs, tu dois à peine penser à te protéger la face quand il essaie de te mettre une raclée et puis la prochaine fois que tu reçois un ami ou une amie de ta classe chez toi, tu ne dois pas oublier de dire "oui, mon père est alcoolo, mais ça aurait pu être pire; par la Grâce de Dieu tout Puissant, il est hétérosexuel".  Amen.

 

Quant au modèle familial, là nous sommes parfaitement d'accord.  Jules César qui entretenait une cour de jeunes hommes avec lesquels il copulait ouvertement n'a heureusement pas adopté de fils (tu quoque fili mi).  Comparaison n'est pas raison, je sais.  Je note quand même au passage que la famille traditionnelle génère de 5 à 10% de déchets (ndlr ceux qui ne propageront pas le modèle de la famille traditionnelle de par leur perversion ou leur maladie).  C'est beaucoup, je trouve 5% de déchet.  Ca correspondrait à un sinistre total chaque fois que tu as claqué de 10 à 20 fois la portière de ta bagnole.  Et ce qui a de bien avec les déchets, c'est qu'un nombre certain finit par s'autodétruire (ndlr c'est écologique en plus).  Ben oui, tu sais bien, les jeunes gens et les jeunes filles qui ne trouvent pas leur place dans leur famille ou dans la société parce qu'ils et elles savent qu'entrer dans le moule de l'hétérosexualité triomphante et arrogante ne leur convient pas...

09:21 Écrit par Gossip Boy | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

de par mon expérience personnelle, je ne sais pas encore si je suis pour ou contre
en fait, je ne suis ni pour ni contre
il ne dépend pas uniquement des parents
chaque enfant le recevra et le vivra différemment
et sur ça, personne ne saura jamais statuer
à moins d'autoriser le clonage ...
que le monde tourne mal !
ils n'ont pas encore compris que la base de la vie est le respect de la personne avant même l'amour ...

Écrit par : pommefraise | 12/09/2005

Itou Respect de la personne avant tout. Je ne suis ni pour ni contre mais je ferai tout pour ceux qui ont quelque chose d'intelligent à dire sur le sujet puissent le faire.
La seule chose qui me dérange est la stupidité et l'intolérance crasse bien-pensante autoproclamée !

Écrit par : Gossip Boy | 12/09/2005

C'est compliqué... ... je ne suis pas certain de vraiment savoir comment je me positionne face à l'adoption pour les couples gay ... à priori, et au risque de passer pour réac, j'y serais plutôt opposé, mais bon, mon opinion n'est pas vraiment tranchée, je suis en tout cas pour le débat de société...
Par contre les arguments des "bien pensant" que tu rapportes, ils sont tellement absurdes qu'ils ne me touchent même pas
Laissons les moutons bêler autant qu'ils le veulent :-)))

Écrit par : NowFuture | 12/09/2005

Les commentaires sont fermés.