30/08/2005

C'est la rentrée, la nouvelle grille est sortie

Rentrée télévisuelle et rentrée politique.  On va se marrer.
 
D'abord, à la télé, nouveau programme de télé-réalité sur Télé Bruxelles "un jour dans la peau de...".  C'est donc une journée de la vie de quelqu'un qui prend la place de quelqu'un d'autre, célèbre ou original.
 
On aura ainsi

  • Elio en Manneken Pis
  • Laurette en caricolleuse
  • Didi (dit aussi Maystadt II) en pompom boy
  • Katsumi en gouvernatresse de Bruxelles
  • Amélie Nothomb en boulimique
  • Freddy Thielemans en majorette
  • Anne-Marie (si, si, Anne-Marie aussi.  Y a des caméras, non ?) en Castafiore et, last but not least,
  • François De Brigode (avec un grand "d", pfft, sang rouge va!) en gogo-dancer-sur-un-char-de-la-gay-pride (malgré sa barbichette on le reconnaît bien non ?)


Au fait, vous avez reconnu la drag queen ?
 
NowFuture fera la bise au gagnant (celui qui reconnaîtra en premier) du concours sur le podium Mora (la fricadelle que Sandra Kim aime plus que tout) qui sera installé samedi après-midi sur le quai 18 de la gare du Midi.  Si c'est une gagnante, je m'en occuperai personnellement.  Héhéhé.  Note pour m'en rappeler plus tard : ne pas oublier le goudron et les plumes.

06:02 Écrit par Gossip Boy | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

... Sache que je n'embrasse que qui me plaît, aucune exception...
Mais si le gagnant de ton concours est mignon et de surcroît blondinet, je me dévouerai corps et âme pour lui faire passer un (très) bon moment ;-)
PS: et pourquoi si c'est une gagnante tu te la réserves, tu imagines être le seul à apprécier une cuisine variée ?? non mais, macho va :-)

Écrit par : NowFuture | 30/08/2005

Cuisine variée ? Allons bon, voilà autre chose !
Moi, les filles c'est comme la bouffe, junk food only ;-)) Quick and dirty, comme on dit.
Et, euh, la dernière fois que je t'ai vu aux prises avec des plumes, c'était avec ton boa (ou celui de Régine ?). Vaux mieux que je m'en occupe, va ;-)

Écrit par : Gossip Boy | 31/08/2005

Les commentaires sont fermés.