17/08/2005

Sadisme et masochisme

Ne confondons pas le sadique avec le masochiste.  Le masochiste ne peut vivre sans un sadique mais le sadique peut exister sans masochiste.  Pas de besoin du consentement des victimes pour le sadique (c'est même mieux, non ?).

 

Pour les fans, je vous recommande le dernier film de Pasolini (Salo ou les 120 journées de Sodome).  Quelques scènes très dures à la fin du film à ne pas mettre devant les yeux sensibles...  Hmmmm.

08:46 Écrit par Gossip Boy | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Les 120 journées... ... ouais, intéressant, le problème c'est que le film a très mal vieilli je trouve, comme la plupart des films tournés dans les années 70. Quand je l’ai vu au musée de cinéma, les deux tiers des spectateurs ont évacué la salle en cours de séance :-)
Dans un genre proche, mais plus actuel, il y a l'adaptation du livre sulfureux de George Bataille "Ma mère" par Christophe Honoré, très dérangeant, pas tellement explicite par les images, surtout par l'ambiance crépusculaire dans lequel il baigne ; Isabelle Huppert y est…. particulière

Écrit par : NowFuture | 17/08/2005

Les commentaires sont fermés.